30/01/2008

Récital au bénéfice de l'école de Lou

La Fondation Lou a été contactée par le Rotary Club Vésale pour introduire un dossier de soutien en matériel logistique à la Fondation. N’ayant pas ce type de besoin actuellement, nous avons contacté l’école fondamentale T6 de l’IRSA (école de Lou) pour voir avec elle quel serait les besoins matériels urgents.
Nous avons ainsi convenu ensemble de l’urgence d’un « snoezelen » pour les élèves polyhandicapés de maternelle qui ont un grand besoin de stimuli sensoriels.
La Fondation Lou a ainsi joué les entremetteurs… et le projet (de 2.915 €) a été retenu.


Dans le but de son financement, le Rotary Club Vésale organise un concert :

Récital de piano
par Liebrecht Vanbeckevoort
(6ème lauréat du concours Reine Elisabeth 2007),
le mardi 26 février 2008 à 20h00
Salle du conservatoire de Bruxelles.
Rue de la Régence 30
1000 Bruxelles


Il va sans dire que nous serons présents lors de cet événement.
Amateurs de musique, soyez généreux et venez passer une agréable soirée.

Fauteuils : 30€ (complet à ce jour)
Fauteuils et baignoires : 25 €
Loges : 20 €
Etudiants : 12 €

Infos et réservations :
Site web : Rotary BXL Vésale

Tel : 0493/68 66 18 (entre 18 et 21h00)

MAIL : renseignements par courriel

concert-rotary

14:35 Écrit par Luc Boland dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

22/01/2008

VOYAGE DANS LA NUIT

voyage-coeur-nuitAprès "Emilie Jolie" en 2007, la compagnie de la Taupinière nous propose cette année un voyage dans la nuit. Pour avoir déjà vécu cette expérience, je vous la recommande chaudement.

Description du projet
Le voyage dans le noir est au sens propre un « projet éducatif ».
Il sera à ce titre accompagné d’un dossier pédagogique.
Projet car il nous projette réellement, mentalement et physiquement, dans le monde des aveugles.
Éducatif car son objectif est de nous faire connaître, par le vécu, ce que devient la vie lorsqu’on est privé de la vue et de prendre conscience des difficultés, des angoisses, des défis quotidiens qui jalonnent un parcours des plus banals.

 Vivre la peur-panique du noir et apprendre à l’apprivoiser.

« Inverser » les rôles, changer les « points de vue » afin de mieux comprendre l’autre…
Se faire guider par celui qui d'habitude est guidé… Lâcher prise…. Prendre conscience en « vivant », le temps d’un voyage, ce que nos aventuriers « extraordinaires » vivent au quotidien.


Avoir, sans s’y attendre vraiment, la révélation des autres sens :

  • L’ouïe d’abord, la voix rassurante du guide et tous les repères auditifs (les oiseaux, le vent, l’eau qui coule) qui nous informent sur le lieu et nous apprennent à construire une image mentale de l’environnement, mais aussi la voix de « l’autre » qu’on va rencontrer et qu’on va imaginer, en lui donnant une taille, un âge, un visage.
  • L’odorat ensuite, ces petits « détails » auxquels on n’accorde pas d’importance en général, les odeurs de la forêt, de la nature, et puis celle de la ville, des magasins comme la boulangerie et aussi bien sûr l’odeur de « l’autre », de sa maison, de sa cuisine.
  • Le toucher qui devient le complément indispensable à deux titres : il y a le vent qui nous caresse la peau, la chaleur ou la fraîcheur qui nous renseigne, mais il y a aussi le geste qu’il faut oser, toucher l’autre pour se rassurer, sentir une rampe, un mur, prendre un objet et le reconnaître…
  • Et même le goût puisqu’on termine par une petite dégustation.


Quelques commentaires glanés lors du « voyage » précédent (2002):
C’était extraordinaire, une très chouette expérience. Et le contact avec les autres est différent.
Lorraine

Merci de nous avoir plongés dans votre monde. Bravo pour ce magnifique projet
Les élèves de l’école Decroly

C’était génial! Ca fait tout bizarre de se mettre dans la peau d’un aveugle.
Sophie

Que d’impressions! Que de moments forts où l’on se sent si petit! Si vulnérable! Merci à tous pour cette initiative extraordinaire.
Anonyme

Extra-ordinaire comme expérience. Un tout grand merci!
Suzanne et Florent

Mes yeux étaient hagards et ma tête tournait dans tous les sens. Mais mon ouïe et mon « toucher » étaient en éveil. Merci.
Simone


Informations pratiques :
Durée du « voyage » : 35 minutes
Lieu : IRSA (Institut Royal pour Sourds et Aveugles)
1508 Chaussée de Waterloo
1180 Uccle
Tel: 02/374.03.68
Dates : du lundi 07 au vendredi 25 avril
( relâche le jeudi).
Fréquence : passage par groupes de 10 (max)
(Réservation obligatoire au 02/374.03.68
Les visiteurs auront confirmation de leur heure de passage). Maximum 5 groupes par heure.
PAF: 5 €. (3€ étudiant, chômeurs… gratuité pour les enseignants accompagnant un groupe d’élèves)


Cette aventure sera accompagnée de la possibilité pour les groupes (avant ou après) de découvrir le matériel adapté aux handicapés de la vue dans le cadre d’une école et d’échanger avec les personnes atteintes de cécité et les acteurs du terrain.


Pour les entreprises ou associations :
Possibilité de réserver un parcours en soirée pour 30/40 personnes. Ce parcours se terminerait pas un « cocktail dans le noir »… Émotions garanties !

Pour tout renseignement (mail/lien) :Pour tout renseignement (mail/lien) : MF HAINAUT

Partenaires qui ont déjà marqué leur soutien :
 Elia, Cap 48, SEGEC, Cabinet Arena, Cabinet Huytebroeck, Fondation Reine Paola

18:15 Écrit par Luc Boland dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

09/01/2008

Ça y est

affiche-defCOULbdSi vous allez faire un tour du côté du site de la Fondation Lou, vous verrez de nouvelles choses, officielles cette fois… et vous comprendrez mieux pourquoi je cherche du temps pour être avec Lou, mais aussi pour continuer de nourrir le « Journal de Lou » (cliquer sur l’image encadrée à gauche et de même sur la page de la Fondation Lou).

19:09 Écrit par Luc Boland dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

08/01/2008

Petit coup dur

Mauvaise nouvelle en ce début d’année, puisque le distributeur belge du DVD « Lettre à Lou » a été mis en faillite.

Cela veut dire que tous les DVD vendus dans le commerce depuis juillet 2007 ne seront jamais comptabilisés à la Fondation Lou. Je ne sais combien d'exemplaires cela représente car je n'ai jamais obtenu de décompte…et pour cause.

Du travail en perspective : réclamer les stocks, le mastering du DVD, trouver un nouveau distributeur belge…

IMPORTANT : s’il vous plaît, n’achetez plus le DVD en magasin, sinon le fruit de cette vente ira à la curatelle chargée d’épurer les dettes du distributeur.
On peut par contre toujours l’acheter par virement bancaire (VOIR Page d’info sur ce site).

Bonne nouvelle par contre, puisqu’en date de janvier 2008, 6.000 DVD ont officiellement été vendus !

17:40 Écrit par Luc Boland dans Général | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook |