28/11/2007

Idée de cadeaux pour les fêtes

En panne d’idée de cadeaux pour les fêtes de fin d’année ?
Ras le bol de faire du shopping ?
Envie d’offrir un cadeau unique, pas comme les autres ?
Un cadeau utile ?
Un cadeau qui s’adresse à l’humain, de 7 à 77 ans et au delà ?


Pourquoi ne pas offrir le DVD “Lettre à Lou” (vendu au bénéfice de la Fondation Lou) ?

Le temps d’ un virement et le tour est joué.

Le DVD sera expédié par voie postale endéans la semaine  à l’adresse du titulaire du compte.

Du 1er au 31 décembre, les frais d’envoi postal vous sont offerts.

DVDfacebdCoordonnées :


Le compte "DVD" de la Fondation Lou 001-5377204-85
Pour un virement international : code IBAN : BE-91-001-5377204-85 / code BIC : GEBABEBB
au nom de : FONDATION LOU, Rue des Trois Tilleuls, 57 - 1170 BRUXELLES
Montant : 18 €
communication : achat D.V.D.


 

A propos du DVD :


- Plus de 5.700 DVD vendus à ce jour.
- Plus de 4.000 courriels faits de remerciements émanant de personnes de tout âge et toute condition sociale.
(lire des commentaires )
- Un film unanimement salué par la la presse


A propos de la Fondation Lou  :

Le premier objectif de la Fondation Lou est le soutien moral des parents d’enfants handicapés « autour » du diagnostic.
A ce jour, rien de structurel n’existe, en dehors d’initiatives personnelles émanant de quelques milieux hospitaliers ou d’associations de parents d’enfants handicapés ou malades.
Briser la solitude des parents confrontés à ce couperet qui voit leur vie basculer du jour au lendemain, conscientiser les proches et familles de ceux-ci, sensibiliser et former les milieux médicaux en charge de tels diagnostics, réunir et associer les informations et ressources des nombreuses associations traitant de divers handicaps, tel est le chantier ouvert par la Fondation Lou et qui se concrétisera par une première journée de réflexion en mars 2008.
(plus d’infos sur : www.fondationlou.com)

 
Il vous est toujours possible d’effectuer un don pour soutenir les projets de la Fondation Lou sur le compte « Dons à la Fondation Lou» n° : 001-5377195-76

En vous remerciant par avance.

17:05 Écrit par Luc Boland dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

13/11/2007

Rappel : spectacle au bénéfice de la fondation Lou

AFFICHE-Martyrs-fondLou-web
 
RAPPEL 
Il reste encore pas mal de places disponibles ! 
 
La Fondation Lou
a le plaisir de vous inviter au spectacle
« Est-ce qu’on ne pourrait pas s’aimer un peu »
Pièce burlesque en plusieurs tableaux
le mardi 18 décembre 2007 à 19h00
au Théâtre des Martyrs (1000 Bruxelles)
jjj
Représentation offerte  par la troupe du Théâtre Loyal du Trac
au bénéfice de la « Fondation Lou »

 
Prix des places unique  : 15€

(Attention, la capacité maximale de la salle est de 330 places)
Le spectacle sera suivi d’un drink au foyer du Théâtre durant lequel vous pourrez rencontrer les artistes et les membres de la Fondation Lou.

Réservation : 0476 63 22 50 ou <Réserver par mail >
(Merci d’utiliser l’adresse mail reprise ci-dessus pour tout contact ou réservation)

A propos de cette pièce truculente :

Une femme court, éperdument amoureuse, un homme surgit, désespérément épris. Ils s'élancent l'un vers l'autre avec passion. Une musique venue des cieux accompagne leur course avec lyrisme. Ils tendent les bras. La musique se fait de plus en plus forte. Ils ne sont plus qu'à quelques pas l'un de l'autre. La musique s'intensifie et ils s'enlacent. Un piano tombe du ciel et les écrase! Noir!

Dans une succession de saynètes bien rythmées, vous découvrirez l’amour comme vous ne l’avez probablement jamais vu (mais sûrement déjà vécu)…amour-tendre, amour-vengeur, amour-prise de tête, amour brutal, amour-coquin, amour-vache, amour-haine, etc. (A.Bll.)

(plus d’infos sur : A propos de la pièce)

En vous remerciant par avance de votre soutien.
Pour la Fondation Lou, Luc Boland
AFFICHE-Martyrs-fondLou-web

10:31 Écrit par Luc Boland dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

12/11/2007

Un séminaire pour faire bouger les choses

journée de réflexion : « Diagnostic de handicap et soutien moral »

( séminaire)

Bruxelles, mars 2008

Parmi les nombreux témoignages reçus suite à ma communication à propos de Lou (le blog et le film), s’est dégagé un enseignement commun, que révèle aussi notre propre témoignage : la solitude des parents face au diagnostic, l’angoisse en l’absence de celui-ci parfois, l’absence d’une prise en charge, ou au minimum d’un soutien moral et de son suivi.
A ce jour, rien de structurel n’existe, en dehors d’initiatives personnelles émanant de quelques milieux hospitaliers ou d’associations de parents d’enfants handicapés ou malades.
Or, de ma propre expérience et de situations observées ou relatées, il est évident qu’un parent confronté au diagnostic du handicap de son enfant peut être en proie à de nombreuses émotions et sentiments : la culpabilité, la révolte, le découragement et la dépression, la honte voire le déni… sans oublier les questionnements, doutes et autres inquiétudes légitimes. Toute cette charge émotionnelle, lorsqu’elle devient récurrente, dilapide non seulement l’ énergie du père ou de la mère pour l’enfant, mais peut être préjudiciable car ressenti par celui-ci. Ce n’est pas parce qu’un enfant est handicapé –même mental-, qu’il n’est pas à même de percevoir la tension, l’angoisse, la tristesse (…) de ses parents.
Il est frappant de constater aussi le nombre de couples confrontés à une telle expérience de vie et dont la relation ne survit pas à cette épreuve.
Ce constat dépasse largement ce cadre, tant il est évident : un enfant ne peut se sentir bien si ses parents « vont mal ».

De l’autre côté du miroir, des témoignages me sont aussi parvenus de médecins, pour qui le devoir d’annoncer le diagnostic est aussi une épreuve, face à laquelle ils ne sont pas ou peu formés.

Devant ce constat et ma volonté de faire progresser les choses, nous avons décidé, la maman de Lou et moi, de créer la Fondation Lou dont le premier objectif sera de s’attaquer à cette problématique.
Le meilleur moyen, nous semble-t-il, serait tout d’abord de faire un état des lieux actuel de l’accompagnement moral et/ou psychologique des parents autour du diagnostic (avant, pendant et bien après). De l’objectif de cette journée.
L’idée est de rassembler autour de personnes « ressources » en la matière, des parents, des médecins et des psychologues, tous confrontés à la situation pour partager nos expériences, nos compétences, afin de tenter de dégager des pistes, voire des solutions à cette problématique qui nous semble fondamentale.

Les idées et solutions foisonnent, mais seule l’expertise du terrain pourra les confronter à la réalité.

C’est pourquoi, la fondation Lou, en association avec Inforautisme, et toutes les associations qui voudront se joindre à nous, organisera ce séminaire soit fin janvier, soit début février 2008.

Envie de vous associer ou de participer ?

Fondation Lou :
Luc Boland
0476/66 76 13
Me contacter
Site Fondation Lou
Inforautisme :
Cinzia Agoni
0475/94 18 90
contacter Cinzia Agoni
site Infoautisme

 

18:27 Écrit par Luc Boland dans Général | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

10/11/2007

Quand le petit Lou voyage virtuellement

Lou-TV-Thahiti
Il m’arrive occasionnellement de recevoir des messages de loin, très loin. Par la magie du DVD qui voyage, je reçois ainsi une photo de Tahiti ou un mail de Taïwan comme celui-ci :

I am student form Taiwan who lose the sound … I am deaf...Do you know Taiwan?
My university had showed Film Festival about disabled on the day before yesterday.
I saw "Lettre a Lou" and I did dissolving while saw this movie.
LOU is a so cute and fearless boy.
no matter what , you can't see your life in the fufter ...but I believe your parents help you until you have enough ability to care for youself...
Everyone have one's "Fucking Life" and learn to "enjoy" it ,is important job.
I have poor English, dont worry about it, i very happy to miss you and Lou..:)

Chiachi 

Comment vous expliquer le plaisir que j'éprouve dans ce partage, sans visage, mais d'humain à humain ?

17:55 Écrit par Luc Boland dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |