31/08/2007

Des projets et soucis pleins la tête

LucetLouRentrée oblige, voici succinctement la foule de projets qui m’occuperont les mois à venir. Je me demande, non sans inquiétude, comment tous les réaliser. Ce sera impossible d’autant qu’un contrôle fiscal assassin (l’éternel confit sur la qualification des droits d’auteur) va m’obliger à ramener des revenus à la maison plus tôt que prévu.

Pour Lou :
- Trouver un professeur de piano, une perle rare, prête à d’abord rentrer dans son univers ludique pour ensuite, doucement, lui faire découvrir les techniques.
- Lui acheter un vrai piano.
- Consacrer des fins d’après-midi pour des discussions « découvertes » avec Lou. La situation de l’article « Les voyants peuvent être aveugles » montre à souhait qu’il y a une quantité phénoménale de choses simples de la vie, de perceptions ou de concepts que Lou n’a pas encore intégré.


Pour la Fondation Lou et le DVD « Lettre à Lou » :
- Assurer le suivi des ventes du DVD dans le commerce (le soucis est levé).
- Structurer la Fondation, me faire aider et entourer, répartir des tâches (je ne peux ainsi continuer à tout faire seul bénévolement)
- Mettre en place en Belgique des réseaux de ventes secondaires et alternatifs avec l’aide de bénévoles.
- Trouver un distributeur pour le DVD en France.
- Trouver un coproducteur anglo-saxon pour réaliser une version anglaise et distribuer le film dans les pays anglophones.
- Organiser (fin 2007, début 2008) une journée de réflexion autour de l’accompagnement et le soutien moral des parents à l’annonce du diagnostic de handicap d’un enfant en présence de parents d’enfants handicapés, de médecins spécialisés dans le diagnostic et de psychologues (j’ai commencé les contacts début juillet avec le milieux hospitaliers où l’accueil y est très positifs).
- Trouver d’autres financements pour la Fondation Lou et structurer le « soutien » moral aux parents d’enfants handicapés.
- Réaliser un nouveau film documentaire de sensibilisation (où je m’immergerais –à la manière de « Lettre à Lou » dans la vie quotidienne de quelques familles belges et françaises confrontées dans leur quotidien au handicap d’un enfant). Ces portraits viendraient en contraste avec l’observation d’une situation (communauté, ville ou civilisation) dans laquelle les handicapés sont pris en charge par l’ensemble de la communauté (cela existe… mais reste à trouver où).
Mais aussi :
- Répondre à 150 mails encore laissés en souffrance,
- Recontacter nombres de parents avec lesquels je n’ai pu correspondre lorsque j’étais en pleine production.

Pour moi :
- Développer un projet de long métrage abandonné voici trois ans.
- Développer une idée de série télé.
- Ecrire un essai sur l’avenir du monde, les préceptes (selon moi) essentiels de vie. Lou m’a tellement fait reconsidérer tout avec simplicité que petit à petit, une « structure » solide, implacable et logique s’est mis en place. (Cela me taraude depuis quelques années déjà et ce ne sont pas les idées qui manquent).
- Et donc aussi gagner ma vie…
… Et encore bien d’autres choses omises et sans parler des petites choses quotidiennes ou laissées en souffrance depuis deux ans.

...Rien de moins ! 

13:05 Écrit par Luc Boland dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |