24/01/2007

Lettre à Lou dans les écoles (et autres news)

Il m’a été rapporté une bonne vingtaine de fois que le film « Lettre à Lou » avait été montré dans des écoles à des élèves, petits, ados ou grands, et même dans des écoles supérieures. J’en suis ravi.

A ce propos, l’autre jour, j’ai reçu ce mail :
« vous pouver me donner une petite information car toute ma classe et mon proffeiseur de religion on aimerais bien savoir se que fais comme metier la maman de lou car dans le film la maman de lou dis:vient dans mon cabinet.donc on aimerais bien savoir se qu fais comme travaille la maman de lou.merci. »

La réponse étant simple à formuler, je la fais passer devant les autres – hé oui, j’ai environ 300 mails de retard et cela ne va pas s’améliorer car je serai en tournage pour 10 semaines, à partir de la fin du mois, et déjà en intense préparation. Je vous prie donc d’être patient -.
Je lui réponds donc brièvement.
A ma grande surprise, je reçois aussitôt un nouveau courriel :
« merci Luc. nous allons bientot fair un controle sur le film.merci pour linformation ».

Ainsi, un prof. a fait un « contrôle » sur le film ! Je ne sais que penser…
- En quelle année, l’étagère de CD a-t-elle été remplacée dans le salon ?
- Et la télévision ?
Ou
- Qu’a ressenti Luc Boland, été 2003, lorsque Lou ne voulait pas marcher dans le sable ?
J’ose espérer que le débat ne se situe pas à ce niveau (pourtant, la question de la fille sur le métier de Claire…) et j’ose croire qu’il n’est nul besoin de faire entrevoir un possible « contrôle » pour capter leur attention avec mon film…

Mise à part de cela, toujours aucune nouvelle des ventes. Je devrais en avoir fin février.

Normalement, l’action des DVD dans les magasins journaux se clôture fin du mois, mais tous les autres points de ventes habituels et internet subsisteront.
J’apprends la patience. Mais de toute façon, le film de commande me contraint de mettre mon travail pour la Fondation en veilleuse deux mois, le temps de gagner un minimum ma vie.
C’est de nouveau la course… d’un autre genre.

19:17 Écrit par Luc Boland dans Général | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

Commentaires

Mais dites-moi, quel grand cœur, il a ce Luc :
-un pas trop vieux pour courir après trois lièvres à la fois
-un généreux pour tenir à jour le blog
-un courageux pour répondre à chaque e-mails
-ou encore un fameux pour aimer si fort son entourage.

Chapeau bas l'artiste.

Écrit par : allantin | 25/01/2007

Merci Allantin. Mais je t'avoue, néanmoins, avec par moment la langue qui pend (et un état grippal à la clé... tiens, tiens...)

Écrit par : Luc | 25/01/2007

complètement d'accord avec allantin, Luc a un coeur énorme, c'est indéniable !
(mais je crois savoir qu'il est aussi bien entouré par sa femme, et ses enfants)

Écrit par : laurence | 26/01/2007

Oh oui, tu as raison, Laurence. La maman ne cause pas, elle, elle agit et assure comme une chef ! ;-)

Écrit par : luc | 26/01/2007

je suis sure que la maman cause... elle reste dans l'ombre, mais vous êtes une famille unie et dont l'amour ressort si fort dans ce site, tous unis et chacun à sa manière agissant pour le bien être de Lou, c'est évident !

Écrit par : laurence | 26/01/2007

bouge pas Luc, besoin d’un p’tit remède de gaulois pour zapper la crève ?
Deux tiers d’eau plate, diluée dans de l’eau de vie et sou-poudré de sucre ou miel selon les papilles
Et si cela ne va pas mieux le lendemain : inverser les doses !
Avec le grogue : ici on soigne tout.

Heu tu voudrais dire aussi que les mamans ne causent pas beaucoup, c’est de l’humour là hein ?

Écrit par : allantin | 29/01/2007

J'ai pu voir votre film dans le cadre de mon cours de Sciences Sociales. Moi aussi.
Ça m'à beaucoup émue... Beaucoup touchée...
Tant de choses à dire mais... Il n'y a pas d'mots pour les décrire.
C'est profond. ^^


Écrit par : Celine | 06/03/2008

Les commentaires sont fermés.