30/09/2006

Editorial (Troisième anniversaire des blogs de Lou)

Septembre. Vous avez dit : septembre ?

Septembre 2003.
Le projet du film « Lettre à Lou » qui me hante depuis deux ans, se heurte à de nombreuses craintes et questions. En guise de laboratoire, je crée le « Journal de Lou » sur Skynet.
Bien qu’à l’époque les blogs étaient encore confidentiels, je reçois très vite de nombreuses marques de soutien. Convaincue de l’utilité de communiquer ce vécu singulier, Claire, ma compagne, me donne le feu vert pour le projet du documentaire.

Septembre 2004.
Le financement du film est bouclé et j’entame le montage du film.
Par soucis de pérennité, le blog émigre sur son propre nom de domaine grâce au soutien de la Fondation Roi Baudouin.

Septembre 2005.
Je termine le film dans sa version 60’.

Septembre 2006.
Hasard du calendrier, je termine cette fois le film dans sa version longue, ainsi que les six bonus que comportera le DVD.
Le blog de Lou fête ses trois ans.
La page web. provisoire de la « Fondation Lou » est en ligne.

Si les mois de septembre ont été des dates clés dans cette belle aventure, le mois de novembre 2006 sera, quant à lui, à marquer d’une pierre blanche avec la création officielle de la FONDATION LOU et la mise en vente du DVD « Lettre à Lou » au bénéfice de la fondation.

Toute cette aventure ne se serait pas faite sans votre soutien, votre intérêt.
Mille merci à toutes et tous.

Luc Boland (et sa tribu complice)


blog-lou03

12:21 Écrit par Luc Boland dans Général | Lien permanent | Commentaires (12) | Tags : info-blog-anniversaire |  Facebook |

28/09/2006

Champagne ! (Carnet de bord d’un papa en campagne 6)

Champagne… euh… virtuel !
Et même pas en vrai ici non plus, mais ça ne tardera pas.
Hier, j’ai réceptionné le travail de Florence et Joelle qui m’ont prêté mains fortes à la retranscription des dialogues des sept films (soit 4 heures de programmes à dactylographier, tout en visionnant les films. Soit 59 pages à dactylographier. Un tout grand merci à elles.
J’ai passé la soirée à les vérifier, corriger –c’est bien normal ;-). Du travail de pro ! )
Ce matin, finition complète des films avec le placement des génériques.
En même temps, j’ai fait la dernière transcription qui devait encore être faite : l’interview réalisé par Hugues Dayez.
J’ai envoyé le tout pour le sous titrage et y ai porté les trois cassettes Béta des films.
Demain, je passe vérifier une dernière fois la matière et lancer deux copies des Masters terminés : l’une pour le mastering du DVD et l’autre pour les duplications de DVD témoins pour la promo, les partenaires, la presse etc.
Je suis exactement dans les temps.


Conclusion,
LES FILMS SONT TERMINES !
YES !


Demain, je posterai, c’est promis, l’article pour le troisième anniversaire des blogs de Lou.

…Et la semaine prochaine, je poursuis et attaque à fond la promo et les négociations pour un prix unique du DVD, les jaquettes du DVD, l’arborescence, le site web. de la fondation, etc. etc. etc..
La vie est belle. Euh… juste un peu fatigante en ce moment, mais la monture suit.

19:34 Écrit par Luc Boland dans Général | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

27/09/2006

Retard, retard...

Oui, je sais, je suis en retard de trois jours pour l'article du troisième anniversaire du blog de Lou.
Vous ne perdez rien pour attendre.
Mais là, je pare au plus pressé.

Luc

20:39 Écrit par Luc Boland dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

26/09/2006

Lettre à Lou au festival DOCVILLE à LOUVAIN - LEUVEN

Pour ceux qui aimerait voir ou revoir le film en grand écran
C’est ce vendredi 27 à 17h. et ce samedi 28 à 20h.

Renseignements :
DOCVILLE FESTIVAL

Lettre A Lou (Luc Boland / België / 2005 / 52 min / D: Frans, OT: Engels) :
Lou is een opgewekt, ondeugend, zesjarig kereltje. Een echte kleine prins voor zijn ouders en zijn oudere zussen. Maar toch is Lou anders dan de anderen: hij is al sinds zijn geboorte blind. Zijn vader Luc Boland, die filmmaker is van beroep, registreerde met zijn camera de eerste zes levensjaren van zijn zoontje. Als dagboek, ook al weet hij dat Lou de beelden waarschijnlijk nooit zal zien. Hij toont hoe het ganse gezin, iedere dag opnieuw, een strijd voert om Lou de wereld rond hem te leren kennen. Want hoe leg je iets uit aan iemand die niets kan zien? Toch is deze film optimistisch van toon. Hij toont dat Lou een jongetje is dat de wereld met zijn hart bekijkt in de plaats van met zijn ogen._Naast deze film bestaat er ook een website opgedragen aan Lou. Op deze site schrijft de maker, naast brieven aan zijn zoon, ook een blog over zijn en Lou’s gedachten en gevoelens.

Lettre à Lou won le Clef d’Argent en le Prix de Bureau op het 30e Festival Mentale de Lorquin (Frankrijk) en werd tevens geselecteerd voor het internationaal documentaire filmfestival in Flahertiana (Rusland) en Le Festival International des Programmes Audiovisuels in Biarritz (Frankrijk)._Luc Boland schrijft, regisseert en produceert hoofdzakelijk televisieseries maar bracht in 1998 zijn eerste televisiefilm uit, Une Sirene dans la Nuit, die hoog aangeschreven werd door de Franstalige pers

Vertoningen: Vrij 29/9 (17u) en zat 30/9 (20u)

docville-lettrealou3

14:13 Écrit par Luc Boland dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

23/09/2006

Carnet de bord d’un papa en campagne (5)

Tout d’abord en bref : j’ai le soutien de l’agence Lowe pour la communication. Yes ! (et merci à eux).
Ensuite, le logo de la Fondation est presque achevé (voir illustration) grâce à Marc Heuson (graphiste) et Michel Suppes (artiste).
Enfin, pour bien comprendre les enjeux, voici le courrier que je commence à envoyer à tous les grossistes et détaillants.
Pour que vous compreniez bien le marché des DVD, je vous explique brièvement la chaîne :

La fondation Lou, doit trouver un distributeur (c’est fait) qui prend le pari du succès du produit/film. Celui-ci va donc fabriquer les DVD et en assurer la promo, c’est à dire convaincre les grossistes, la communication etc.
Le distributeur va donc mettre le film dans son catalogue.
Mais avant d’arriver au rayon (excepté les grandes surfaces), il y a les grossistes. Ils décident ou non d’acheter X exemplaires du produit qu’ils vont à leur tour aller vendre aux détaillants… qui devront impérativement vous le vendre puisqu’il en a acheté un certain nombre. Du jeux de la concurrence des prix : en vendre 25 à prix normal ou 250 à prix réduit et donc avec une marge plus faible compensée par le nombre. Le commerce quoi.


Voici donc cette lettre où je tente l’impossible, me dit-on. (Je le sais, mais j’aurai au moins essayé) :

Chère Madame / Monsieur… (à remplir par : les grossistes et détaillants (Carrefour, Fnac, Delhaize, Mediamarkt, Free Records Shop, Dead Zone, Media10, Amazon.com etc.)
Papa d’un enfant aveugle et différent dans sa tête, mais aussi réalisateur de film, j’ai réalisé un documentaire, “Lettre à Lou” , qui raconte les six premières années de mon fils.Ce film a été diffusé sur RTL au début de cette année et a suscité de vives réactions émotionnelles : 1.100 courriels, soit onze cent “merci”, émanant de toute classe sociale confondue et de tout âge, mais aussi, de très nombreux témoignages bouleversants.
En réaction, j’ai souhaité créer une fondation privée, la « Fondation Lou », avec de multiples objectifs dans sa raison sociale (voir document joint).
Un ami avocat m’a fait rencontrer une mécène, qui séduite par le projet, m’a permis de lancer le premier chantier de la fondation : la mise en vente d’un DVD du film, dans une version longue inédite (plus des bonus). Le but est double : la communication/sensibilisation et le financement de la fondation.
Nous espérons ainsi récolter suffisamment d’argent pour permettre à la fondation d’oeuvrer à son but social.
L’aventure est ambitieuse puisque la réalisation de ce DVD a un coût qui implique, pour la réussite de l’entreprise, la vente minimale de 8.000 exemplaires.
Tous les coproducteurs du film initial (dont RTL, la Communauté française de Belgique, le Centre Bruxellois de l’Audiovisuel, Stromboli Pictures... et moi-même) acceptent de renoncer à leur part de coproduction au bénéfice de la fondation. De même, j’ai trouvé le soutien des distributeurs Boomerang et Victory Films, qui ont spontanément accepté de ne tirer aucun bénéfice de cette opération, soit une marge de 5%.
Enfin, j’ai obtenu un soutien médiatique auprès du groupe RTL, ainsi que des espaces publicitaires télés et radios. D’autres contactes et demandes de soutien sont en cours de concrétisation, ou à mettre en chantier pour une communication à la hauteur de nos ambitions.
Bref, comme vous pouvez le lire, je me bats, tout simplement.

En conclusion, je serais heureux de recevoir un franc soutien de votre enseigne.

Je ne vous demande pas grand chose :
- Une bonne visibilité dans vos points de vente au moment de sa sortie,
- Commander en nombre suffisant le DVD (via les réseaux de distributions habituels) en vue de les commercialiser dans vos points de vente (compte tenu de l’énorme travail médiatique qui va être mis en œuvre : télé, radio et presse).
- et enfin d’accepter éventuellement une marge raisonnable qui puisse permettre un prix unique, quelque soit le lieu de mise en vente du DVD*.

*Il me semble en effet essentiel qu’une personne souhaitant acquérir le DVD pour soutenir la fondation, sache le montant précis qui sera ristourné à la fondation, au delà des frais incompressibles de la TVA, des coûts de diffusion et de distribution. Des prix variables induiraient inévitablement un rapport commercial qui cadrerait mal avec une démarche humaniste.

A ce propos, dans ce soucis d’équité, j’adresse cette demande à toutes les enseignes susceptibles de mettre en vente le DVD.

Un détail d’importance : la sortie du DVD est prévue pour le 13 novembre.

Dans l’attente de vous lire, veuillez recevoir, chère Madame, l’expression de mes sentiments sincères.

Pour la Fondation Lou
Luc Boland

En document joint :
- Dossier de presse :
La Fondation Lou et support DVD « Lettre à Lou » (fichier acrobat reader – volume à télécharger : 3,2 Mo)
Par ailleurs, je tiens à votre disposition une copie du film.
Enfin, il existe un site,
Le site de Lou .

10:52 Écrit par Luc Boland dans Général | Lien permanent | Commentaires (13) |  Facebook |

20/09/2006

Carnet de bord d’un papa en campagne (4)

(Sortons la calculette)
Sur un prix de vente de 18 € sur un DVD il y a :
- la tva ? 21%
- Le distributeur ? 5% (et c’est vraiment un beau cadeau : cela couvre à peine les frais)
- Les grossistes ? …on me dit qu’ils n’ont pas d’états d’âme. Bref, on verra. Don Quichotte est à mes côtés.
- Les détaillants (Fnac etc.) ? entre 11 et 19% mais je rêve (paraît-il) d’obtenir un prix unique avec une même marge pour tout le monde, soit 5 ou 10%.
Il reste au bout du compte environ 50%, soit 9 € pour la Fondation Lou.
Raison pour laquelle il me faudra en vendre plus de 7.000 pour recapitaliser la fondation de sa mise de départ.
Voilà que je deviens comptable (j’ai horreur de cela).
A ce propos : 18 €, cela vous semble un bon prix ?

En attendant, j’ai rendez-vous demain dans une bonne agence de pub. pour les convaincre de me soutenir dans la communication (spots TV, radio, affiche, axe de communication).
Le logo de la Fondation Lou est presque OK.
J’obtiens petit à petit des soutiens pour la couverture médiatique : un magazine féminin dans lequel j’ai écrit la chronique de Lou, RTL-tvi etc…

Demain aussi, je suis en mixage des 6 bonus.
Il ne restera plus que les génériques et les sous-titrages, et les films seront terminés.

PS : Merci Philippe et Catherine de m’avoir permis de me lancer dans cette grande aventure.

18:43 Écrit par Luc Boland dans Général | Lien permanent | Commentaires (13) |  Facebook |

19/09/2006

Carnet de bord d’un papa en campagne (3)

J’ai demandé aux amis des aveugles de Ghlin de visionner le film “Lettre à Lou” afin puisqu’ils sont spécialisés dans l’audiovision en Belgique (films avec commentaires audio pour les aveugles).
J’ai eu confirmation de ma première impression (et volonté de départ) : ce film peut parfaitement être “vu” par un aveugle sans autres explications.
Yes !
Non pas pour l’économie de ne pas devoir réaliser l’audiovision, mais bien parce que j’ai tout fait et imaginé dans la bande son, avec les compositeurs, le monteur son et le mixeur, pour que ce film puisse être écouté par un aveugle, dont évidemment mon Lou. Qu’on puisse l’écouter comme une histoire, avec ses ambiances sonores, ces tranches de vie dialoguées, mes commentaires etc.

M’est du coup venue une idée farfelue : rendre accessible sur internet l’intégralité du film “lettre à Lou” en version audio, et téléchargeable en fichier mp3.
Gratuitement, il va s’en dire !

Pourquoi ?
Pour qu’il soit accessible à tout aveugle connecté sur internet.
Pour que des gens puissent le découvrir comme Lou le fait : sans image.
Pour susciter simplement la curiosité pour les voyants : soit se contenter d’entendre le film, soit le voir (en achetant le DVD, pardi !)
Qu’en pensez-vous ?
Est-ce une bonne idée ?

La dureté des quinze premières minutes en audio, ne risquent-elle pas de repousser ?

Voilà, ça fume trop dans ma tête.
Au secours !
;-)

Luc

18:36 Écrit par Luc Boland dans Général | Lien permanent | Commentaires (17) |  Facebook |

Le spectacle « Emilie Jolie » (à et par les enfants de l’école de Lou)

Une rencontre « extra-ordinaire »
Un projet un peu fou d’une compagnie pas comme les autres …

Il était une fois une équipe d’enseignants désireux de briser les tabous des préjugés qu’ont trop souvent les valides sur les talents des personnes handicapées…
Ils ont donc voulu montrer au grand public que « Cecite » ne rime pas nécessairement avec « limité » et que derrière la façade envahissante du handicap se cachaient des trésors d’humanité.
Ils ont donc créé une compagnie théâtrale atypique qui s’est appelée, non sans dérision, la Compagnie de la Taupinière.
Depuis plus de quinze ans ils créent des spectacles sortant de l’ordinaire, normal pour des enfants « extraordinaires », destinés au grand public, afin de favoriser la rencontre entre personnes handicapées et non handicapées autour de thèmes fédérateurs tels que l’amour, la mort, Dieu, la peur… Ils ont multiplié également les genres : créations, adaptations, collaboration avec des artistes comme Julos Beaucarne, l’Ecole de cirque, le Théâtre de la Vie..
Tous leurs exploits passés vous pouvez les retrouver sur leur site : La taupinière
Leur nouvelle aventure c’est Emilie Jolie, le merveilleux conte musical de Philippe Chatel avec Eric de Staercke à la mise en scène (excusez du peu…) !
Depuis trois ans maintenant le projet est sur les rails. Il doit trouver son aboutissement lors des représentations d’octobre…
Le choix d ‘Emilie n’est pas dû au hasard, en effet, Emilie est une petite fille qui est laissée seule le soir par ses parents et qui a peur du noir. Elle va se réfugier dans le livre d'images... où elle pourra oublier sa peur, trop occupée qu'elle est à aider les autres à résoudre leurs propres problèmes (tous liés à la différence).
Ils ont créé aussi un dossier pédagogique présentant ce thème de la différence destiné aux écoles primaires… il est à disposition (voir leur site pour tout renseignement).
Alors voilà, la troupe, composée exclusivement de jeunes aveugles et malvoyants (fait unique !), chantera, jouera des instruments de musique en live, dansera… du 20 au 28 octobre à l’IRSA (Institut Royal pour Sourds et Aveugles à Uccle).Il lui reste peu de temps pour peaufiner leur travail et rencontrer leur public… car sans public tout le projet perdrait de son sens…
Et si vous alliez les voir, les rencontrer ?

« Émilie Jolie »
Le conte musical de Philippe Chatel
Par la « Compagnie de la Taupinière »
Mise en scène par Eric De Staerck
A L’IRSA à Bruxelles

Dates :
Sa 21/10 : 15h – 20h
Lu 23/10 : 9h30*– 13h30*
Ma 24/10 : 9h30* – 13h30*Je 26/10 : 9h30* – 13h30*
Ve 27/10 : 13h30* - 20h00
Sa 28/10 : 20h00
(* « scolaire »)

Prix des places :
- 5€ (- 12ans)
- 10 € (adultes)

Réservation : 00/32/2/374 03 68

Luc
…qui est étroitement lié à ce projet puisque je suis en charge de la captation du spectacle en vue d’un DVD.
Et puis, c’est l’école de Lou et c’est un projet formidable !

PS :Merci aux bruxellois et bruxelloise de relayer largement cette info.

15:16 Écrit par Luc Boland dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

18/09/2006

Carnet de bord d'un papa de campagne (2 - Telex)

Petites nouvelles au passage : j'abats, j'avance, et j'abats encore les choses les unes après les autres en tenant les délais. Des petites mains bénévoles et précieuses apparaissent (Florence et Joëlle pour dactylographier les directs en vue du sous-titrage, Laéti pour une recherche de sponsoring/Mécenat), car le mot débordé est risible.
Mais le moral y est.
Sortie prévue du DVD le 13 novembre si tout va bien.
Le film est mixé (juste une retouche à faire : à trop courir de choses en même temps, j’ai pas remarqué qu’une voix n’avait pas été placée).
L’étalonnage des six films sont terminés (on y a passé la journée).
Le montage de l’entretien avec Hugues Dayez est presque monté (il y a intérêt car je mixe tous les bonus jeudi et vendredi).
Entretemps, il me faut : avancer sur les logos de la fondation, trouver une agence de pub. ou de com. prête à donner un coup de main (on peut rêver jusqu’au bout, non ?), recontacter les régies et chaînes télés pour un soutien médiatique, la presse, les radios , les génériques (ah, oui, c’est vrai : avant le 30/9), la jaquette du DVD (ça urge), etc. etc.
Ha ça ira, ça ira, ça ira !
;-)

PS : vous vous demandez sans doute pourquoi perdre mon temps à partager cela avec vous ?
Parce que cette aventure me semble parfois un peu folle.
Parce que cela me détend aussi.
Et enfin parce que, plus que jamais, vos marques de soutien me sont précieuses et donnent la force.

Luc

18:41 Écrit par Luc Boland dans Général | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

14/09/2006

Dans ma commune

Suite au réaménagement du boulevard en bas de ma rue, j’ai rencontré la bourgmestre (maire) et lui ai demandé que les nouveaux feux de signalisation soient sonores pour Lou, mais aussi Mireille, Alexis, et sans doute d’autres aveugles ou malvoyants.
Réponse m’a été donnée qu’il s’agissait d’un chantier régional et pas uniquement communal, mais que tout serait fait pour répondre à ma demande.
Six mois après, le carrefour est terminé… et les feux sont sonores, au grand plaisir de Lou qui trouve cela très chouette.
Je me suis toujours refusé d’entrer en militance politique – préférant l’action citoyenne – et ne voyez ici aucune propagande – les élections communales ont lieu dans trois semaines en Belgique -, mais je tenais néanmoins à remercier ici la correction et l’attention des instances de ma commune.

08:07 Écrit par Luc Boland dans Général | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

07/09/2006

Carnet de bord d’un papa en campagne

(juste pour rire et vous donner une idée de l’aventure)

Depuis le 19 juin, j’ai déjà :
-Conçu le projet du DVD et son budget avec Catherine et Marie-Aude,
- Monté la version longue (82’) de « Lettre à Lou » avec Mathias,
- Tourné 3 bonus avec les deux Olivier et Pierre: des entretiens à 2 caméras entre moi et Mathilde, puis Eva et enfin Claire (vous y voyez clair ?),
- Pré-monté la maquette des 2 bonus « Au fil de Lou »,
- Monté ces deux bonus avec Mathias. L’un fait 30’ (« Au fil de Lou, un matin »), et l’autre 42’ (« Au fil de Lou , une fin d’après-midi »),
- Ecrit, réécrit, encore et encore la voix-off de la version longue,
- Monté les trois entretiens avec Philippe,
- Fait réaliser les « montages sons » des 7 films que composera le DVD,
- Négocié les prix avec certains fournisseurs,
- Négocié le principe de cession des parts de la version 52 et 60’ auprès des coproducteurs de l’ancienne version : RTL-tvi, Le CBA, Stromboli Picture et le Ministère de la Communauté française de Belgique, qui tous, acceptent verbalement de renoncer au bénéfice de la Fondation Lou,
- Négocié avec les distributeurs belges Victory et Boomerang qui acceptent de m’aider et qui ne prendront aucune marge bénéficiaire, hormis les 5% de frais fixes,
- Négocié auprès de RTL-tvi un soutien médiatique,
- Préparé avec Tanguy les contrats de cession à faire signer par les coproducteurs,
- Organisé et tourné l’entretien avec un journaliste – critique,
- l’enregistrement de ma voix-off pour la version longue
- l’enregistrement des nouvelles musiques avec Peter, Philippe et Christophe
…et que sais-je encore.

Il me reste deux mois pour :

D’ici au 30 septembre, finir les éléments du DVD, soit :
- « Recaler » les voix-off de la version longue,
- Mixer la version longue (mercredi, jeudi et vendredi prochain),
- Vérifier l’étalonnage des films,
- Le montage image de l’entretien avec Hugues Dayez,
- Vérifier « les montages sons » des 6 bonus,
- Placer les musiques des génériques pour les bonus,
- Ecrire les génériques débuts,
- Ecrire les génériques fins en n’oubliant personne,
- Placer les génériques,
- Mixer les six bonus,
- Dactylographier l’intégralité des voix et commentaires des 7 films -soit un total de 4 heures de programmes- pour le sous-titrage,
- Organiser la traduction néérlandaise de ceux-ci,
- Vérifier les masters finaux après report son,
- Fournir les fichiers images et les éléments textes pour la jaquette du DVD,
- Signer le contrat de distribution,
- Envoyer et faire signer les contrats de cession des coproducteurs,
- Ah, oui, avant tout, ne pas oublier d’enregistrer « l’éléphant » pour le montage son du bonus « au fil de Lou »
- Négocier les droits musicaux de « Tam Echo Tam », « Muse » et « Archive » pour le DVD.
Euh… je crois que je n’ai rien oublié.

D’ici au 30 octobre :
- Faire graver 20 premiers DVD de la version longue pour les démarches suivantes,
- Faire réaliser le spot publicitaire (si RTL-tvi me confirme les passages pub offerts),
- Mettre à jour le dossier de presse,
- Démarcher avec le distributeur auprès des grandes surfaces pour qu’ils prennent tous une même marge réduite de 5% (en vue d’un prix unique), et qu’en plus, ils soutiennent la fondation en promotionnant et mettant le DVD en tête de gondole (on peut rêver, mais quand je vois ce que j’ai déjà réussi à obtenir),
- Chercher un soutien d’un journal,
- Concevoir une nouvelle arborescence du site de Lou pour y mettre la fondation et la promo du DVD,
- Négocier avec le site de vente en ligne,
- Discuter arborescence et design du menu du DVD,
Répondre aux 500 mails en souffrances depuis la diffusion du film en France,
Préparer le mailing internet,
Organiser une grande première pour la sortie du DVD ( ?),
Et tant de choses auxquelles je n’ose encore penser, dont la mise sur pied de la Fondation, le rendez-vous chez le notaire etc…

Objectif : début novembre, sortie du DVD.

L’aventure coûtera 60.000 € et il me faudra vendre 7.000 DVD pour que la Fondation puisse vraiment démarrer.

Pendant ce temps là, Claire, la maman de Lou court comme un folle, assure comme une grande intendante, supporte mes doutes, mes craintes.
Lou se voit beaucoup privé de son papa qu’il sent parfois un peu stressé.
Eva, le joyeux pinson, encourage son papa quotidiennement.
Et Mathilde aussi, plus discrètement, du haut de ses dix-sept ans.

C’est un pari un peu fou.
Mais ne le suis-je pas ?

Merci en tout cas aux professionnels qui m’aident et me soutiennent,
Merci aussi à vous tous qui, par vos mots, me donnez l’envie et le courage d’aller au bout.

(quant à toi, mon petit Lou, tu ne perds rien pour attendre… ;-)

Luc

22:01 Écrit par Luc Boland dans Général | Lien permanent | Commentaires (21) |  Facebook |